Accéder au contenu principal

Quels disques pour 2012 ?

Vous l'avez compris lors de mon précédent post. Je vais donc m'en tenir là pour les disques de 2012. L'heure des bilans approche déjà à grands pas et j'avoue pour une fois avoir bien du mal à placer un disque au-dessus des autres. Comme les années précédentes, je vous propose aujourd'hui de faire des échanges de musique à écouter. Vous trouverez ma liste de 60 albums dans l'ordre chronologique ci-dessous. Pour plus de détails, c'est . J'attends la votre - pas forcément, 60, hein, faut pas déconner quand même - ou plutôt les disques de votre liste que j'aurais malencontreusement oublié. Parce que tenir un blog, c'est d'abord pour échanger. Je vous ferai très prochainement un rapide topo de ce que vous aurez bien voulu me conseiller. En espérant y faire de belles découvertes. Merci à vous.

Trailer Trash Tracys - Ester
Laura Gibson - La Grande
Django Django - Django Django
Hospitality - Hospitality
Of Montreal - Paralytic Stalks
Shearwater - Animal Joy
Peter Broderick - http://www/itstartshear.com
Beth Jeans Houghton - Yours Truly, Cellophane Noise
Fanfarlo - Rooms Filled With Light
Rover - Rover
Xiu Xiu - Always
The Magnetic Fields - Love At The Bottom Of The Sea
Oddfellow's Casino - The Raven's Empire
Tanlines - Mixed Emotions
Mina Tindle - Taranta
My Name Is Nobody - The Good Memories
Breton - Other People's Problems
Dominique A - Vers Les Lueurs
Barbara Carlotti - L'amour, l'argent, le vent
M. Ward - Wasteland Companion
Spiritualized - Sweet Heart, Sweet Light
Patrick Watson - Adventures In Your Own Backyard
Daniel Johnston - Space Ducks : Soundtracks
Lower Dens - Nootropics
Tu Fawning - A Monument
Beach House - Bloom
Arlt - Feu, La Figure
Exit Music - Passage
Alt J - An Awesome Wave
Jherek Bischoff - Composed
The Tallest Man On Earth - There's no leaving Now
Alligator Indian - Spring I'm In
DIIV - Oshin
Delicate Steve - Positive Force
Here We Go Magic - A Different Ship
Holograms - Holograms
Foxygen - Take The Kids Off Broadway
The Flaming Lips and The Heady Fwends
Meursault - Something For The Weakened
Eugene McGuiness - The Invitation To The Voyage
Ariel Pink's Haunted Graffiti - Mature Themes
Dan Deacon - America
Swans - The Seer
Animal Collective - Centipede Hz
Wovenhand - The Laughing Stalk
Grizzly Bear - Shields
Woods - Bend Beyond
The Bewitched Hands - Vampiric Way
Chris Cohen - Overgrown Path
Françoiz Breut - La Chirurgie Des Sentiments
Tim Burgess - Oh No I Love You
Yan Wagner - Forty Eight Hours
Troy Von Balthazar - ... Is With The Demon
Mac Demarco - 2
King Dude - Burning Daylight
Mermonte - Mermonte
Motorama - Calendar
Phantom Buffalo - Tadaloora
BMX Bandits - BMX Bandits In Space
Matthew Dear - Beams

Commentaires

  1. Je te suggérerais Moon Duo (Circles), Evening Hymns (Spectral Dusk), Sinkane (Mars), Memoryhouse (The Slideshow Effect)
    - Julia

    RépondreSupprimer
  2. De mon côté je rajouterai bien :

    Porcelain Raft - Strange Weekend
    Mensch - Mensch
    Summer Heart - About A Feeling
    Holidays - Young Love
    Lower Dens - Nootropics
    Chromatics - Kill for love
    Masquer - Cover My Face As The Animals Cry
    Santigold - Master of my make-believe
    Bedroom - Vivid
    Konnections - Hidden Words
    2:54 - 2:54
    Heavenly Beat - Talent
    The xx - Coexist
    Wild Nothing - Nocturne
    The Raveonettes - Observator
    Weird Dreams - Choreography
    Lescop - Lescop
    Tamaryn - New Tender Signs
    Crystal Castles - III
    Biolay - Vengeance
    Baden Baden - Coline
    Teen Daze - All of us, together
    Chad Valley - Young Hunger

    RépondreSupprimer
  3. Et l'album de Tu Fawning s'appelle A Monument :)

    RépondreSupprimer
  4. @lolhiphop : Merci de cette précision. C'est corrigé :)

    RépondreSupprimer
  5. Charles Walker & Dynamites "Love Is Only Everything", NZCA/LINES "NZCA/LINES", Jon Spencer Blues Explosion "Meat & Bone", Chain & the Gang "In Cool Blood", St Augustine "Soldiers", Mi and l'Au "If Beauty is a crime", "The Experimental Tropic Blues Band "Liquid Love", The Chap "We Are Nobody", Wax Tailor "Dusty Rainbow", Pree "Folly", Bixiga 70 "Bixiga 70"....

    RépondreSupprimer
  6. Sûrement trop "mainstream" ou "pop" pour figurer sur cette liste, mais le Lou Doillon est vraiment très bon. Si si. Je ne m'en lasse pas. A confirmer sur scène salle de la Cité aux Trans (very soon)...

    RépondreSupprimer
  7. Salut! Ici Dale Cooper et voici mon top 50 pour cette année. Ce top est fluctuant à partir de la 11eme place mais les 10 premiers sont indéboulonables:

    1-Go Kart Mozart
    2-Trst
    3-The Bewitched Hands
    4-Iamamiwhoami
    5-Eugene Mc Guiness
    6-Holograms
    7-Breton
    8-Tame Impala
    9-Hot Chip
    10-Eiffel
    11-Rubin Steiner
    12-Chevalier Avant Garde
    13-John Maus
    14-Liars
    15-Tristesse Contemporaine
    16-Plugs
    17-Killing Joke
    18-Electric Electric
    19-Benjamin Biolay
    20-Whitey
    21-Lescop
    22-Lotus Plaza
    23-Godspeed You Black Emperor
    24-Calexico
    25-We Have band
    26-Jason Lytle
    27-Crocodiles
    28-Graham Coxon
    29-Melody's Echo Chambers
    30-Da Silva
    31-M Ward
    32-Tindersticks
    33-Motorama
    34-Django Django
    35-Egyptology
    36-EDH
    37-Lindstrom
    38-Barbara Carlotti
    39-Violens
    40-Alt J
    41-Lindstrom
    42-Grimes
    43-Yeti Lane
    44-Beach House
    45-Twin Shadow
    46-Citizens !
    47-Disappears
    48-Lower Dens
    49-Yann Wagner
    50-Exitmusic

    Voilà voilà!

    RépondreSupprimer
  8. Voilà mon top 10 pour cette année :

    1 : Lost in the trees "A church that fits our needs"
    2 : Alt-J "An awesome wave"
    3 : Django Django "Django Django"
    4 : Cloud Nothings "Attack on memory"
    5 : Gravenhurst "The ghost in daylight"
    6 : Richard Hawley "Standing at the sky's edge"
    7 : Tindersticks "The something rain"
    8 : James Yorkston "I was a cat from a book"
    9 : Barbara Carlotti "L'amour, l'argent, le vent"
    10 : Chromatics "Kill for love"

    Il y a donc des vieux amis fidèles en excellence (Hawley, Tindersticks, Yorkston,...), un retour inespéré (Gravenhurst), des jeunes pousses très prometteuses (Alt-J, Django Django), du tatapoum qui m'a ramené 10 ans en arrière (Cloud Nothings),... Et un chef d'oeuvre, le Lost in the trees, du très très grand art. Leur chanson "Golden eyelids" me suivra longtemps.

    RépondreSupprimer
  9. Liars et Tame Impala manquent mais dans le fond je retrouve beaucoup de mes coups de coeur.

    RépondreSupprimer
  10. Tu pourrais (re)jeter une oreille sur Allo Darlin (Europe), Hooded Fang (Tosta Mista), Thee Oh Sees (Putrifiers II), Toy (Toy), Crocodiles (Endless flowers) ou Wild Nothing (Nocturne).

    Et puis aussi Dinosaur jr (i bet on sky) et pourquoi pas Om (Adviaic Sound) - pas très gai mais quel son !!

    Bonne écoute

    RépondreSupprimer
  11. Rectificatif: le LP de Om s'appelle "Advaitic Songs" - sorry

    RépondreSupprimer
  12. Sharon Van Etten (Tramp), Bill Fay (Life is people) : 2 albums incontournables de 2012 !

    RépondreSupprimer
  13. année très riche également, les classements va être serrés !
    Moi je te conseille juste mon dernier coup de coeur :
    Alice Guerlot-Kourouklis : 334 Distance

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

O - à terre !

En voyant la liste des catégories pour les prochaines Victoires de la musique, je me suis dit tout de suite qu'il en manquait au moins une. Quid de la pop française ? Alors que celle-ci s'est rarement portée aussi bien ? Mais ce n'est plus à prouver que ces cérémonies restent au final très consensuelles, se contentant de valider les goûts de l'époque sans voir plus loin, et rechercher l'intemporel. Pourquoi passer ainsi sous silence la bonne santé de la pop d'ici en ignorant si ouvertement le talent de Chevalrex, Thousand, Barbara Carlotti ou Olivier Marguerit alias O ? Ce dernier est d'ailleurs peut-être le lien entre tous, car bien souvent caché derrière tous les derniers disques de pop français qui comptent. Il a aussi officié au sein des indispensables Syd Matters dont on attend toujours une suite au chef d'oeuvre "Brotherocean".  O revient donc avec un deuxième album, encore plus réussi que le premier - le déjà remarqué et remarquable &q…

Snapped Ankles - Stunning Luxury

Les anglais de Snapped Ankles sont de retour avec toujours leur discours sur le retour à l'état de nature, d'où leur étrange déguisement de monstres plantes, en référence au dessin animé Jayce et les conquérants de la lumière ? Ils seraient pourtant devenus des agents infiltrés pour empêcher des promoteurs immobiliers - d'où la nouveauté de la cravate - de détruire la nature en promettant aux futurs acquéreurs un luxe étourdissant ("Stunning Luxury"). Même lorsque le "système" semble avoir gagné - fini de jouer avec les arbres, comme sur leur premier disque "Come Play The Trees" - on peut toujours essayer de le détruire de l'intérieur. Le post punk est un mouvement qui est régulièrement associé à la critique de la société de consommation. Les Snapped Ankles ne seraient donc que les descendants d'une longue filiation.  Car le style musical ne change pas non plus, sorte de mariage entre Gang of Four, Can ou The Fall, avec une pointe de …

Rustin Man - Drift Code

On avait presque oublié son nom sur le disque, le premier et toujours seul - mais plus pour longtemps - album de Beth Gibbons en congés de Portishead. Rustin Man, alias Paul Webb, est un homme de l'ombre. Ce "Drift Code" pourrait le faire entrer pour de bon dans la lumière. Puisque, pour une fois, il apparaît seul au générique, jouant enfin le premier rôle, après avoir aussi été confiné derrière Mark Hollis au sein de Talk Talk. On savait le monsieur talentueux, musicalement parlant, ce disque, avec ces somptueux arrangements, n'en est donc qu'une confirmation. Mais on ne savait pas qu'il avait une si belle voix. Le style se rapproche d'un Robert Wyatt ou du Bowie de "Blackstar". L'album, préparé minutieusement depuis plusieurs années, a été enregistré dans une grange, à l'écart de toute civilisation. Webb, entouré de sa femme et de ses filles, a pris son temps, retapant le lieu en même temps qu'il peaufinait sa musique.  Nous voici…