10 mai 2014

Makthaverskan - II

A la vue de la pochette du disque et du nom du groupe, je m'attendais à tout sauf à ça : un groupe suédois qui pratique une sorte de post-punk ultra mélodique, dans la lignée de beaucoup de formations de rock indépendant du moment. J'imaginais quelque chose de plus brutal, sombre, lourd surtout. Pourquoi au final, si leur musique a goût de réchauffé, je suis amené à en parler aujourd'hui ? Parce qu'elle a un petit quelque chose que la plupart n'ont pas, ce petit grain de folie, cet amateurisme dans le son, cette production bancale. Parce que la chanteuse ne s'embarrasse pas de vouloir chanter juste. Parce que dès le premier morceau, l'admirable Antabus", elle nous balance un tonitruant et surprenant "Fuck You!". 
Parce que c'est de la twee pop, genre que j'affectionne particulièrement, jouée de manière punk. Parce qu'on sait bien qu'à l'avenir, les membres de Makthaverskan progresseront, maîtriseront mieux leurs instruments et disparaîtront. Parce que cette musique n'est pas faite pour ça. Parce que son charme réside dans sa fraîcheur, dans son instinctivité, son absence de calcul. Parce que les rencontres fortuites - le disque est sorti en 2013 et je suis tombé dessus par hasard grâce à sa récente distribution américaine - et éphémères sont souvent les plus belles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire