Accéder au contenu principal

La barbe à papa

Vous l'attendiez tous (si, si), voici la deuxième chronique honteuse du vendredi. Cette fois-ci, elle porte sur les barbus. Pourquoi les barbus me direz-vous ? Quelle curieuse idée ? Et bien, tout simplement parce que je suis moi-même barbu depuis plus de 2 ans maintenant et que je le vis plutôt bien. Mais quid des barbus dans la musique ? Attention, ce qui suit est fortement déconseillé aux âmes sensibles.

En France, c'est indéniable, la barbe n'a pas la côte. Elle reste encore associée au tristement célèbre Carlos. Et oui, celui qui "se mettait en salopette pour faire le sympa ..." (ceux qui ont déjà vu Monsieur Manatane doivent connaître la suite ;-) Celui qui est responsable de quelques hymnes navrants dédiés à la franche rigolade et camaraderie que n'auraient sûrement pas renier son alter ego, l'insupportable compagnon des samedis soirs de déprime à la télé, j'ai nommé Patrick Sébastien. Bref, en tout temps et en tout lieu, les Carlos semblent toujours avoir été des terroristes du bon goût, en témoigne ce "Tirlepimpon" de triste mémoire :


Comme si cela n'était pas suffisant, la barbe en France, c'est aussi ça :


Demis Roussos et ses slows qui tuent. Même si nous avons une excuse car le monsieur n'est en fait pas français mais grec. Ce qui dans le fond ne change pas grand chose au problème, mais c'est toujours bon d'avoir des excuses sous la main au cas où. Et puis, de toute façon, d'après les Inrocks, Demis Roussos, c'était pas si mal et en plus, ça pourrait redevenir à la mode ici. Je les laisse seuls maîtres de leurs opinions. Pour ma part, je reste quand même assez sceptique.

Mais, à l'étranger, la barbe, c'est pas forcément mieux :

ZZ TOP et son drôle de nom de groupe. Plus masculin, tu meurs.

Ou encore ça :

Les Bee Gees, là, on est plutôt dans le côté éfémminé. La barbe, c'est donc viril ... ou pas.

Mais alors qu'est-ce qui m'a donné envie de me laisser pousser les poils au menton ? Je ne sais pas. Peut-être autre chose, ça par exemple ?


<a href="http://www.joost.com/135c6px/t/Kings-Of-Leon-Molly-s-Chambers">Molly's Chambers</a>



A remarquer pour les 2 derniers groupes (ou artistes, Jason Lytle, l'ex-chanteur de Grandaddy chante désormais en solo), que depuis qu'ils ne sont plus barbus, leur inspiration semble un peu s'émousser.
En conclusion, si la barbe avait encore il y a quelques années une connotation assez ringarde, on ne peut nier qu'elle fait actuellement un grand retour en force, non ? L'avenir sera donc poilu ou ne sera pas. (J'aime bien ce genre de phrases définitives qui ne veulent absolument rien dire)
Sur ce, bon week-end à tous.

Commentaires

  1. C'est sympa cette chronique du vendredi, ça te rend plus humain, je croyais que tu n'étais qu'une machine à détruire les disques ;)

    J'aime bien la barbe de quelques jours, mais alors la barbe à la Fleet Foxes, le pauvre chanteur se prend facilement 10 ans dans la tronche.

    RépondreSupprimer
  2. La machine à détruire des disques te remercie bien ;-)
    C'est vrai, la barbe, ça fait vieux, c'est indéniable. L'autre jour, on m'a pris pour un grand-père, ça m'a fait mal. (Le mec devait quand même avoir du caca dans les yeux ...) N'empêche, j'ai eu envie de m'enfermer chez moi et d'écouter du Johnny Hallyday le restant de mes jours ...
    Non, je déconne.

    RépondreSupprimer
  3. Rebaptise le blog en "La musique à Papi".

    RépondreSupprimer
  4. Ouais ben, c'est pas bien de se moquer.

    RépondreSupprimer
  5. La barbe n'a pas la côte en France???? Pourtant elle compte des artistes barbus talentueux et terriblement séduisants : Gérard de Palmas, Sebastien Tellier, Alister.....
    Moi j'aime les garçons à la barbe et aux cheveux longs tendres et rêveurs (du savant fou en passant par l'écolo au musicien) et je ne pense pas être la seule.... Quant à Carlos, un sympathique petit bonhomme, mort trop tôt. Si tu as honte de lui eh bien voilà, pense à tous les hommes qui n'osent plus arborer une petite moustache. Eux je les comprend.
    Bisou amical sur une de tes joues barbues
    Val

    RépondreSupprimer
  6. Merci Val. C'est vrai, j'avais oublié Sébastien Tellier ... Quant aux deux autres, je passe mon tour. (il est barbu De Palmas ?)
    Malheureusement pour toi, je n'ai pas les cheveux longs ;-) Pas encore devenu hippie, mais qui sait ...
    Quant à Carlos, j'admets que le gars devait sans doute être sympathique. Mais franchement, sa musique, j'ai du mal à cautionner ... Je veux bien qu'on rigole, mais quand même, c'est un peu ... euh ... gros :-)
    Bises à toi aussi,
    Vincent

    RépondreSupprimer
  7. moi je cherche un artiste engagé barbu aux cheveux longs entre 46 et 54 ans !
    je suis moi-même artiste et c est dur de ne pas trouver d homme qui vous corresponde !!!
    mon site au cas ou !
    www.criscat.fr
    si vous avez un contact à me communiquer ...........

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Top albums 2017

Vous l'attendiez tous - si, si, ne dites pas le contraire - mon top albums 2017 ! Ce ne fut une fois de plus pas chose aisée, même aux toutes premières places, car aucun disque ne se dégageait facilement du lot. Pas de grande révélation pour moi cette année, on retrouve donc dans ce classement, des habitués. La principale déception, même si toute relative car l'album est quand même très bon, reste le retour de LCD Soundsystem. Le groupe devait normalement écraser la concurrence, il n'en fut rien. Leur musique est devenue plus réfléchie et moins dansante. Moins marquante donc pour moi. Sinon, dans ceux qui sont restés à la porte de ce top 10 et qui n'ont pas démérité, il y a Babx, Destroyer, Alex Cameron, Xiu Xiu ou Feist. Mais trève de discours, voici donc, en toute subjectivité, mes 10 disques préférés de l'année écoulée.

10. Snapped Ankles - Come Play The Trees
Les anglais de Snapped Ankles pratiquent une sorte de musique hybride, mélange de post-punk, d'élect…

Gu's Musics - Happening

Dans la série il n'est jamais trop tard pour découvrir la musique d'un "ami" Facebook, voici "Happening" de Gu's Musics. Le chanteur, de son vrai nom Gerald Chiifflot, originaire de Tours n'est pourtant pas né de la dernière pluie mais il a plutôt l'habitude de cirer le banc de touche dans la première division de la chanson-rock d'ici. Le genre de gardien de but invariablement désigné comme doublure, doublure des Bashung ou autres Dominique A, voire Rodolphe Burger avec qui la ressemblance paraît la plus évidente. Dis comme ça, on a connu pire comme situation, sauf qu'il vaut mieux, comme on dit, avoir mauvaise presse que pas de presse du tout. L'ami Gu's, pas rancunier, se dit que cela doit être à cause de ses textes, il avoue que c'est là que ça pêche principalement. Alors, il fait appel à un écrivain, un poète breton, Yan Kouton pour son précédent disque, "Aquaplanning". Malheureusement, à trop vouloir les mettr…

Montero - Performer

"Performer" est le deuxième album de Bjenny Montero, australien d'une quarantaine d'années, plus connu dans le milieu du rock indépendant pour ses talents de dessinateur que ceux de chanteur ou musicien. Il a notamment travaillé pour des artistes comme Mac Demarco - dont il a aussi fait la première partie - Ariel Pink ou Pond, soit pour les pochettes de disques soit pour des tee-shirts. Le gars avait même presque tiré un trait sur sa carrière musicale, d'une part parce qu'il avoue préférer le dessin, d'autre part parce qu'il sait qu'il ne rencontrera jamais le succès dans ce domaine. Dis comme ça, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour le bonhomme, sorte de loser revendiqué, un brin fantaisiste et jemenfoutiste.
Surtout que "Performer" est un excellent disque de soft-rock, quelque part entre MGMT pour le côté mélodique et psychédélique et Ariel Pink pour le côté kitsch assumé et bricolé et l'inspiration ne…