29 février 2012

Fanfarlo - Rooms Filled With Light

C'est le retour des Arcade Fire version britannique. J'ai nommé Fanfarlo - dont le nom est tiré d'une nouvelle de Charles Baudelaire. Après un premier album remarqué (notamment ici), ils nous reviennent avec "Rooms Filled With Light", toujours dans la même veine. Une fois de plus, ça ne révolutionnera rien, mais c'est diablement bien fichu. (Il faudra au passage que j'arrive à les voir sur scène) Il se dégage de cette musique une évidente énergie communicatrice qui rappelle bien sûr le "Funeral" de qui vous savez. Les mélodies jouent parfois au flipper comme sur les irrésistibles "Deconstruction" et "Tightrope". On espère que leur carrière pourra enfin décoller en dehors du cercle restreint des amateurs de rock indépendant, car ces chansons ont un potentiel fédérateur indéniable. Hormis un léger fléchissement en fin d'album, ils parviennent à maintenir le rythme, sans titres plus faibles.
Bref, "Rooms Filled With Light" est plus qu'une confirmation. Ces anglais-là constituent bel et bien une des plus réjouissantes machines de pop à danser du moment.

Clip de "Replicate" :

Clip de "Shiny Things" :

Album en écoute intégrale sur NPR.

2 commentaires:

  1. Je le trouve pas du tout dans la même veine que le premier album moi, beaucoup plus de synthés et beaucoup moins de références qui venaient en tête trop facilement sur Reservoir. Ils ont peut-être trouvé leur propre style.
    Par contre je trouve le "léger fléchissement en fin d'album" un peu plus lourd et un peu plus précoce (toute la seconde moitié). Un peu déçu au final par ce disque donc.

    RépondreSupprimer
  2. Plus de synthés oui, c'est ce que j'avais mis dans un premier temps, mais finalement pas tant que ça. Il y a toujours pas mal de titres très connotés "Arcade Fire". On est d'accord pour la fin, ça devient un peu mou du genou...

    RépondreSupprimer