23 décembre 2009

Top albums 2009

Bon, ça y est, on y est : dernier post de l'année pour le classement des meilleurs disques. Et tout d'abord, je dois dire que cela n'a pas été facile. Pas pour les 2 premières places, évidentes pour moi depuis déjà quelques mois. Mais parce que cette année a été finalement assez décevante et une fois de plus, je m'aperçois qu'elle m'a permis de réévaluer à la hausse celle d'avant. J'ai effectivement écouté en 2009 quelques très bons disques oubliés de 2008 (Metronomy et Born Ruffians entre autres, même si le deuxième est carrément de 2007 ...) Toujours est-il que pour faire ce top, j'ai réécouté les disques de 2009 que j'avais aimé, j'en ai écarté certains qui, au fil des écoutes, finissaient par me lasser (Animal Collective, Noah And The Whale) et j'ai aussi écouté de nouveaux disques à côté desquels j'étais complètement passé (Ramona Falls par exemple, grâce au top des blogueurs) et puis, par le biais des différents classements glanés ici et là sur le net, j'ai réécouté des disques que j'avais moins bien aimé et même si pour la plupart, mon opinion s'est confirmée, pour certains d'entre eux (vous le verrez plus bas), j'ai carrément changé d'avis. Enfin, bref, 10 disques, c'est peu mais finalement bien suffisant. Bonnes fêtes de fin d'année à tous et à l'année prochaine (dès le lundi 4 janvier ?), j'espère, pour de nouvelles aventures musicales et pour un blog que je vais essayer de "tirer vers le haut".

10- Dominique A - La Musique / La Matière
Sans doute pas le meilleur album du monsieur, le dyptique "La Musique / La Matière" a vu pourtant le retour aux sources d'un artiste exemplaire. Et même si pour une fois, il paraît céder quelque peu à une certaine facilité d'écriture, ce nouveau disque n'en renferme pas moins quelques uns de ses titres les plus percutants, comme "Le Sens" ou "Immortels". De toutes les manières et même en petite forme, Dominique A est encore et toujours ce qui se fait de mieux de par chez nous. Et surtout, sur scène, il a pris une dimension impressionnante. (Chronique + Clip de "Immortels" + Rétrospective)


9- Dent May - The Good Feeling Music Of Dent May And His Magnificient Ukulele
Là-dessus, je dois bien être le seul à mettre un pareil énergumène dans mes disques préférés de l'année. Des mélodies simplissimes, très peu d'instruments à part un ukulélé, mais une telle fraîcheur, une telle drôlerie aussi que ce premier essai de Dent May ressemble à s'y méprendre au disque d'été parfait. (Chronique + Clip de "Oh Paris")


8- Elysian Fields - The Afterlife
Ceux-là n'en sont pas à leur premier essai. Mais la voix de Jennifer Charles est ici plus troublante et envoûtante que jamais. Les arrangements n'ont jamais été aussi subtils et sobres à la fois. Le disque idéal à écouter à deux, en amoureux, pour un dîner aux chandelles. Et plus si affinités, bien sûr ... Pour aller, ensemble, de l'autre côté de la vie, comme le suggère le titre. (Chronique)


7- Bill Callahan - Sometimes I Wish We Were An Eagle
C'est à force d'y revenir sans cesse, comme ça, mine de rien, que je me suis dit que ce disque devait avoir quelque chose de spécial, de plus que les autres disques folk sortis cette année. Un classique du genre, sans aucun doute. Une belle voix grave de crooner, de subtils arrangements de cordes et le tour est joué. Impossible de s'en lasser. Impossible de ne pas aimer, finalement. (Chronique)


6- Fanfarlo - Reservoir
On croirait entendre successivement Arcade Fire, Clap Your Hands Say Yeah ou Beirut. Ce n'est pas révolutionnaire pour un sou, mais suffisamment bien fichu, varié et rempli de trouvailles mélodiques que ça fonctionne. Le disque que Chris Martin aurait aimé enregistrer. (Chronique + Clip de "Fire Escape")


5- Edward Sharpe & The Magnetic Zeros - Up From Below
Non, ce disque n'est pas aussi lassant que certains blogueurs ont pu vous faire croire. Non, ce disque ne se résume pas à son excellent single "Home". Ce disque est tout simplement le disque hippie ultime. Le genre de trucs qui vous réconcilierait avec les babas cools de tous poils. Une sorte de compilation de tout ce que ce mouvement a pu produire de meilleur. Et au diable, Woodstock, Devendra Banhart et toute cette clique de chevelus dégeulasses ! Si vous ne devez en garder qu'un, gardez donc Edward Sharpe et sa bande de zéros magnétiques ! (Chronique + Live de "40 Day Dream" + Clips de "Desert Song" et "Kisses Over Babylon")


4- Antony And The Johnsons - The Crying Light
Antony Hegarty a mis un peu d'eau dans son vin et c'est tant mieux. Car ses précédents disques avaient une fâcheuse tendance à la surenchère. Et cela n'allait pas forcément avec sa voix déjà sucrée : on frôlait souvent l'indigestion. Ici, il reste encore quelques uns de ces tics un peu kitschs, mais il y a par contre suffisamment de titres enthousiasmants qui étonnent par leur bouleversante sobriété. Et débarrassée de tous ses oripeaux, sa musique n'en est que plus touchante. (Chronique + Clip de "Epilepsy Is Dancing" + Live de "Kiss My Name")


3- The Horrors - Primary Colours
Oui là-dessus, je me suis trompé. Mea culpa, j'ai changé d'avis. Mais il faut dire qu'avec leur look de petits minets gothiques insupportables, c'était assez difficile de ne pas avoir envie de botter leur petit cul bien moulé dans les jeans slims de rigueur. Mais franchement, quel disque ! Dix titres de new-wave tendance krautrock parfaits qui brassent intelligemment les influences, de Joy Division à My Bloody Valentine, en passant par The Chameleons, Interpol et le dernier Portishead - d'ailleurs, merci Geoff Barrow pour la production et le son d'enfer. C'est donc ultra-référencé, et pourtant diablement efficace. (Chronique)


2- The Pains Of Being Pure At Heart - The Pains Of Being Pure At Heart
Mes chouchous de l'année. En ces temps de crise, leur premier album contient exactement la musique que j'avais envie d'entendre : pop, enjouée, simple et mélodique. Véritable cure de jouvence, il nous ramène aux plus belles heures de la pop à guitares de la fin des années 80. (Chronique + Clip de "Everything With You" + Black Session)


1- Grizzly Bear - Veckatimest
Vainqueurs haut la main cette année, comme Portishead pouvait l'être l'année dernière, les Grizzly Bear se sont imposés à moi, rapidement, comme une évidence. Un disque touffu, long en bouche, à la production hyper soignée (trop diront certains) et qui restera sans doute comme un des classiques des années 2000. A l'inverse de Animal Collective, ces ours-là n'ont pas besoin d'artifices, de dissimuler leur talent sous une tonne de bidouillages électroniques en tous genres. (Chronique + Clip de "Two Weeks" + Clip de "Ready, Able")



9 commentaires:

  1. Je me demandais quel disque tu allais réhabiliter ;-) Sinon quel surprenant numéro un! J'hésite quand même avec un autre album... je pense faire juste un top 5, j'ai pas écouté suffisamment de disques et puis, rien d'extraordinaire.
    Bon bah, hâte de voir les changements sur ton blog.

    RépondreSupprimer
  2. @Tami :
    J'imagine que dans ton top 5, il y aura aussi Grizzly Bear et The Horrors, non ?
    Avec Fanfarlo, Fever Ray et The XX, j'ai bon ?

    RépondreSupprimer
  3. Pour Dent May le mal aimé je te rassure tu n'es pas le seul!
    4/10 en commun pour ma part sans avoir écouté Elysian Fields et Edward Sharpe...Bon ben y a plus qu'à!

    RépondreSupprimer
  4. @Panda :
    Les 4, ce sont Dent May donc, Fanfarlo, Antony and the Johnsons et Grizzly Bear, c'est bien ça ?

    RépondreSupprimer
  5. Grizzly Bear 1er c'est presque original vu que tout le monde met Animal Collective ;-)

    4 en commun pour ma part.

    RépondreSupprimer
  6. Un peu près... même pas drôle, je suis trop prévisible.

    RépondreSupprimer
  7. Ca commence à faire plusieurs fois que j'entends parler de ce Fanfarlo... A part ca, content de pas voir Animal Collective dans un top ;)

    RépondreSupprimer
  8. sympa de voir Bill Callahan dans ton top
    voici le mien, caractérisé par une mauvaise foi érigée en mode de vie (jette quand même une oreille sur le Califone, grand album ignoré des tops de l'année en dehors du forum des 3rocks, http://3rocks.1fr1.net, une adresse où on discute de tout et de rien)

    mon top 10 2009 donc

    rtfo bandwagon - dums will survive
    califone - all my friends are funeral singers
    bill callahan - sometimes i wish we were an eagle
    barzin - note to an absent lover
    richard youngs - beyond the valley of ultrahits
    the thoughts - consider the bear
    atlas sound - logos
    noah and the whale - the first days of spring
    the cave singers - welcome joy
    the strange boys - the strange boys and girls club

    RépondreSupprimer