25 septembre 2009

Mansfield Tya - Seules au bout de 23 secondes

Et revoilà un disque français ! Comme promis, j'essaie de tenir la moyenne d'une chronique de disque bien de chez nous chaque semaine. Cette fois-ci, elles sont deux, elles sont originaires de la région nantaise et ce disque est leur deuxième véritable album. Mansfield Tya, ça pourrait être l'équivalent français de The XX, car les deux groupes sont indéniablement influencés par la musique des Cure. Et plus particulièrement par l'album "Seventeen Seconds", en témoigne ici le titre même du disque ainsi que le dernier morceau en écho à celui la bande à Robert Smith. La chanson "Seules au bout de 23 secondes" n'auraient d'ailleurs pas fait tâche dans le premier disque des XX. Mais alors qu'en est-il de ce disque ... euh ... français (car une bonne moitié est chantée en anglais) ? Et bien, même si je n'accroche pas à tout, il contient son lot de très belles chansons comme "Wasting My Time" d'une noirceur absolue - là, encore les Cure ... -, l'entêtant "Dé-programmé" ou encore le très Cat Powerien "Long Ago". En fait, chaque titre possède son petit univers bien à lui et peut devenir à tour de rôle le préféré. En cela, je le rapprocherai du dernier disque de Holden, avec un son plus brut peut-être, moins travaillé. Par contre, dans les deux cas, le principal reproche que je ferais concerne la voix, sans doute trop monocorde ... ce qui aurait amené la petite pointe d'émotion en plus et aurait rendu ce disque presque parfait ... (Site officiel)

7/10


Chroniques :
MusicActu
Le Cargo
Les Inrocks

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire