23 mars 2011

Ducktails - Ducktails III : Arcade Dynamics

Décidément, c'est toujours un peu du même disque dont je vous parle en 2011. Toujours un peu la même musique : Cloud Nothings, Banjo Or Freakout, Yuck et maintenant Ducktails, tous ces groupes se ressemblent. Si Cloud Nothings, c'est les Ramones; Banjo Or Freakout, c'est Deerhunter et Yuck, c'est Sonic Youth, avec Ducktails, on se rapproche plus de Animal Collective pour l'ambiance pop aquatique (Panda Bear vient d'ailleurs pousser la chansonnette sur l'irrésistible single "Killing The Vibe") mais à la cool, nettement plus apaisée. Comme cette maison au bord de l'eau de la pochette qu'on imagine être un endroit calme et tranquille. Tout n'est pas parfait dans ce disque, loin s'en faut. Le dernier morceau instrumental de plus de 10 minutes me paraît par exemple particulièrement inutile tellement il ne semble pas évoluer d'un pouce. 
Mais pour quelques titres bien sentis (le morceau évoqué plus haut ou encore "Don't make plans"), cet album constitue un joli lieu de villégiature où il est agréable de venir se reposer, à l'image de sa pochette donc et du membre principal (et unique ?), Matt Mondanile, en vacances de son groupe originel, Real Estate. A peine le printemps commencé que c'est déjà l'été...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire